DERNIERE TEMPETE AUSTRALE SUR LA ROUTE DU TROPHEE JULES VERNE

DERNIERE TEMPETE AUSTRALE SUR LA ROUTE DU TROPHEE JULES VERNE

Du calme, à la tempête. De la splendeur des îles Malouines traversées au plus près à la découverte de sa faune marine, à la virulence d’une dépression creuse et active venue de l’Argentine, l’équipage d’IDEC SPORT est passé d’un extrême à l’autre ces dernières 24 heures.

COUP D’ACCELERATEUR EN ATLANTIQUE SUD

COUP D’ACCELERATEUR EN ATLANTIQUE SUD

Depuis hier, IDEC SPORT a attrapé les vents soutenus d’une dépression active (jusqu’à 45 nœuds dans les rafales), lui permettant d’accélérer de nouveau la foulée pour remonter les latitudes. Alors qu’ils viennent de franchir la barre des 6 000 milles restant à parcourir jusqu’à la ligne d’arrivée au large d’Ouessant, Francis Joyon et ses cinq équipiers sont désormais crédités d’un bonus de plus 2 100 milles sur le record à battre.

L’ASCENSEUR ARGENTIN

L’ASCENSEUR ARGENTIN

Ils sont repartis ! Si la dépression argentine s’est légèrement fait attendre au rendez-vous fixé par Francis Joyon et ses hommes dans le nord-ouest de l’archipel des Malouines, elle tient depuis ce matin toutes ses promesses. Le vent entre en force par l’arrière tribord du maxi-trimaran IDEC SPORT, qui renoue avec bonheur avec les hautes vitesses.

UN HIVER AUX MALOUINES

UN HIVER AUX MALOUINES

Paradoxalement, la traversée hier soir d’une zone peu ventée dans le nord-ouest des îles Malouines, a été plutôt bien vécue par l’équipage d’IDEC SPORT, pas fâché de trouver quelques heures de répit pour à la fois se remettre physiquement d’une traversée haletante des mers du Sud, et effectuer une vérification de fond de l’état du bateau.

NOUVEAU RECORD AU CAP HORN

NOUVEAU RECORD AU CAP HORN

IDEC SPORT a franchi la longitude du Cap Horn à 01 heure et 04 minutes (hf). Partis d’Ouessant le 16 décembre dernier, Joyon, Clément Surtel, Sébastien Audigane, Bernard Stamm, Gwénolé Gahinet et Alex Pella signent le meilleur temps intermédiaire jamais réalisé sur la distance Ouessant – Cap Horn, en 26 jours, 15 heures, 45 minutes avec 4 jours 06 heures et 35 minutes d’avance sur le temps de référence de BP V en 2012

Euphorie du bout du monde

Euphorie du bout du monde

Francis Joyon, Clément Surtel, Sébastien Audigane, Bernard Stamm, Gwénolé Gahinet et Alex Pella, le formidable équipage réduit du maxi-trimaran IDEC SPORT, se sont autorisés la nuit dernière, peu après 1 heure du matin, un rare et précieux moment de pur bonheur collectif, au moment de laisser à bâbord le fameux rocher du cap Horn.

  • en
non in eleifend ipsum Phasellus mattis porta. ante. amet, libero. quis Praesent

Send this to a friend