Francis Joyon a décidé de bousculer tous les pronostics et de contester jusqu’au bout la chronique d’une victoire annoncée. Il a, en deux jours, ramené un déficit de plus de 170 milles à…. 45 au dernier relevé de ce matin. Constamment à plus de 30 noeuds de vitesse, il vient de signer une journée à plus de 645 milles parcourus vers la marque. Plus rapide de plusieurs noeuds que son adversaire Macif, il esquisse, à quelques heures de l’arrivée les contours d’un final irrespirable, à haute teneur en suspens et en adrénaline, lors du contournement de l’île de la Guadeloupe.

  • en
Aenean ultricies ut ante. elementum justo at

Send this to a friend