Après le superbe retour en soirée hier, qui a permis à l’équipage d’IDEC SPORT de prendre les rênes de la course devant SODEBO (près de 45 milles rattrapés en quelques heures), la remontée de la Corse s’est avérée plus difficile que prévue. Les nombreuses zones de pétole ont en effet durement ralenti le maxi-trimaran qui a revu son seul et unique concurrent lui repasser devant au cours de la nuit.

Eole est de retour ! 

Depuis la fin de matinée, les 2 équipages ont retrouvé du vent leur permettant d’approcher une moyenne de 12/13 noeuds. Des vitesses  qui, on l’imagine, redonnent le sourire à nos marins, quasi arrêtés depuis la veille !
A l’heure actuelle (classement de 18H10), les 2 bateaux sont séparés de 0,6 mille, et avancent à des vitesses similaires. Autant vous dire qu’à moins de 24 heures de l’arrivée, tous deux peuvent prétendre à remporter cette première édition Nice UltiMed ! Le point de passage situé au Cap Corse permettra ce soir de connaître l’écart exact entre les deux Ultimes, et cela se comptera en minutes. Il restera alors une tonique traversée Corse/Nice avant une deuxième boucle, dont le tracé va être affiné par la Direction de Course en fonction de l’heure du premier passage à Nice. L’objectif étant que les Ultimes franchissent la ligne d’arrivée devant Rauba Capeù demain après-midi.

Vacation de 16h avec Gwénolé Gahinet, équipier :
« C’est le yo-yo permanent avec Sodebo. Depuis ce matin, nous naviguons quasiment tout le temps à vue. En ce moment nous le voyons très bien ! Nous sommes pas mal accro à la carto et à l’AIS. Hier, cela nous a permis de passer devant : nous avons vu qu’ils étaient arrêtés, donc dans une zone sans vent. Nous avons alors opté pour une trajectoire différente et cela a payé. Globalement, ici en Méditerranée, il vaut mieux être rattrapant que rattrapé. Ce duel entre nos deux bateaux aux performances similaires est vraiment sympa, on se prend bien au jeu ! »

Suivre la course : ici 

  • en
leo. consequat. risus amet, ut facilisis

Send this to a friend