« Pour le moment, ce sont surtout les contrastes qui nous frappent en cette mer : vent fort puis calme une fois sous le vent de la Sardaigne, lumière intense dans le Mistral, puis pluie et grisaille près du centre dépressionnaire en début de nuit…
Le jour se lève sur une nuit fertile en émotion où nous avons repassé notre concurrent, puis l’avons vu, repasser à moins d’un mille de nous, à 20 noeuds alors que nous étions arrêtés ! Tout de suite, 1 noeud au speedo, en 2 tours du monde, Bernard qui est à la barre n’avait pas connu cela !
On se met dans le filet avant pour décoller les fesses du bateau, on sifflote, et on règle quand même, l’espoir, c’est bien connu, aime ces petites attentions. On est tout près de la côte Sarde, belle et impressionnante, on apprécie cette nature qui semble intacte vue de la mer. »
A bord d’IDEC SPORT,
Francis

Côté classement (à 8H15), après leur très belle remontée en début de soirée hier, l’équipage est de nouveau second, englué dans la pétole et accuse 10 milles de retard sur SODEBO.

Suivre l’avancée des bateaux : ici 

  • en
pulvinar facilisis dolor. commodo venenatis tempus eleifend Nullam tristique adipiscing dictum

Send this to a friend