Le maxi-trimaran IDEC SPORT de Francis Joyon en termine cette semaine avec une éminemment constructive phase d’hibernation à Vannes, sur le terre-plein du chantier Multiplast. Il a été mis à l’eau et maté aujourd’hui, doté de ses nouveautés, foïls et plans porteurs, destinés à offrir une seconde jeunesse à cette plate forme de tous les records lancée en 2006. 

La profonde remise à niveau souhaité par Francis et son sponsor au lendemain d’un triomphal Trophée Jules Verne ne demande plus qu’à être au plus tôt expérimentée, testée et optimisée. Francis Joyon et son équipage vont bénéficier de quelques semaines de navigation depuis sa base de la Trinité-sur-Mer, avant de mettre le cap sur la Méditerranée, Nice et ce tout nouveau rendez-vous des maxi multicoques, la Nice Ultimed, du 25 avril au 6 mai prochain.

Francis Joyon et sa garde rapprochée constituée de Sébastien Picault, Corentin Joyon, Antoine Blouet, Ludovic Agloar, Gwénolé Gahinet, Quentin Ponroy et David Leven pour l’électronique, ont mis les bouchée doubles depuis l’entrée en chantier du 22 novembre dernier. « Cette mise à l’eau met un terme à trois mois de travail intenses, rendus souvent difficiles par les conditions météos » précise Francis. « Les nouveaux foils à béquets et les safrans porteurs ont imposé de délicates interventions sur la plate-forme, afin de la mettre en conformité avec les différents efforts générés par ces appendices dernière génération. De nombreux secteurs du bateau ont fait l’objet d’inspection et de modernisation. C’est la première fois que le bateau, double vainqueur de la Route du Rhum aux mains de deux Teams et skippers différents, faisait l’objet d’un travail structurel de fond. Nous avons ainsi remplacé un certain nombre de pièces et systèmes. »

IDEC SPORT, reconnu pour ses exceptionnelles qualités marines et sa polyvalence  devrait, avec ses nouveautés de l’hiver, effectuer un véritable bond en avant dans ses performances. « Cela sera-t’il suffisant pour tenir tête aux nouvelles unités ? » telle est bien la question à laquelle Francis Joyon et ses hommes, Sébastien Picault, Gwénolé Gahinet, Quentin Ponroy mais aussi Bernard Stamm, espèrent bien apporter des réponses positives, lors de la confrontation bord à bord promise par la Nice Ultimed.

 

  • en
id lectus venenatis, commodo et, sed risus

Send this to a friend