Le maxi-trimaran IDEC SPORT continue d’augmenter avec une régularité de métronome son avance sur le détenteur du Trophée Jules Verne. Francis Joyon, Alex Pella, Clément Surtel, Gwénolé Gahinet, Bernard Stamm et Sébastien Audigane ont ce matin, terme de leur 18ème journée de course, porté leur crédit à plus de 680 milles, soit, en cet instant de leur tour du monde, l’équivalent d’une très belle journée de navigation. Leur impressionnante trajectoire absolument rectiligne sur un même bord bâbord amure s’incurve légèrement vers le sud, influencée par un vent toujours puissant mais désormais plus orienté au nord, par le travers du bateau. Les vitesses demeurent élevées, à plus de 32 noeuds sur la route directe (vmg). Un rythme et une trajectoire qui devraient d’ici 24 heures mener Joyon et ses hommes sous la Tasmanie, à l’entrée du plus vaste océan du monde, l’océan Pacifique. Par plus de 53 degrés de latitude sud, la vigilance aux glaces est plus que jamais de mise, facilitée par un ciel qui se dégage peu à peu, offrant aux marins une lumière et une visibilité qui leur faisaient cruellement défaut depuis leur passage à Bonne Espérance. Heureux de ces deux fabuleux records intermédiaires signés hier, Ouessant – Cap Leeuwin (17 jours, 06 heures et 59 minutes) et Cap des Aiguilles – Cap Leeuwin (4 jours, 09 heures et 37 minutes), la « bande à Joyon » ne compte pas en rester là. Ils sont en bonne voie pour graver leurs noms sur les tablettes des records intermédiaires au niveau de la Tasmanie,  (dès demain) puis de l’antiméridien (vendredi ?), avant, peut-être, de commencer à rêver au Cap Horn….

  • en
5f6a329929b6868b7da3473e7caaa997ZZZZZZZZZZZZZZ

Send this to a friend