La folle cavalcade entreprise depuis une semaine par le maxi-trimaran IDEC SPORT va trouver aujourd’hui en début d’après-midi sa juste récompense, sous la forme de premiers records intermédiaires historiques à placer dans la besace de Joyon and Co. Le passage à la longitude du Cap Leeuwin, deuxième marqueur fort de ce Trophée Jules Verne, au sud-ouest de l’Australie, sera scandé par un temps absolument « canon », enregistré depuis le départ d’Ouessant, en un peu plus de 17 jours, soit près de 20 heures d’avance sur le chrono référence établi par le tenant du Trophée Jules Verne, Banque Populaire V. Les Joyon, Pella, Stamm, Gahinet, Audigane et Surtel devraient à l’occasion signer un temps intermédiaire record sur le tronçon Bonne Espérance – Leeuwin qu’ils ont avalé à plus de 36 noeuds de moyenne ! Une moyenne qui mollit (et le terme est très relatif) depuis hier soir, conformément à ce qu’annonçait hier Francis Joyon. Le vent, toujours fort, tourne ostensiblement sur la gauche du bateau en passant au nord. Il impose une navigation toute en subtilité à la barre, travers au vent, moins propice aux vitesses « stratosphériques » enregistrées depuis l’entrée dans l’océan Indien le 29 décembre dernier, il y a tout juste… 4 jours ! L’avance sur Loïck Peyron et ses 13 hommes d’équipage est ce matin portée à 437 milles, toujours à la hausse, tandis qu’IDEC SPORT prolonge sa belle trajectoire rectiligne et terriblement efficace en gain réel sur la route directe au coeur des 50ème hurlant.

  • en
05b3940efedf32a3608f05a557a6acdcNNNNNNNNNNNN

Send this to a friend