Des bonnes conditions, laissant l’opportunité de passer un réveillon convivial sans rien rogner à la vitesse de bateau, et surtout des prévisions apportant la promesse de bientôt rejoindre des vents plus favorables. L’équipage d’IDEC SPORT, engagé dans une bataille pour tracer sa route de manière optimale dans un contexte météo complexe, a toutes les raisons de se réjouir en ce dimanche de Noël. Par 30° Sud au large des côtes sud-américaines, le temps gagné sur son tableau de marche constitue un cadeau de premier choix pour les six hommes du bord. Une récompense méritée au regard d’une trajectoire qui ne cède rien malgré un ralentissement obligatoire, synonyme de retard sur la route du Trophée Jules Verne.

Beau temps, belle mer et toujours une bonne vitesse dans un vent modéré, mais suffisamment stable pour pousser IDEC SPORT à son maximum. Toutes les conditions étaient réunies pour donner lieu, hier à l’heure où les terriens réveillonnaient, à une belle soirée d’équipage au beau milieu de l’Atlantique Sud. Une bonne bouteille de vin rouge – un Saint-Julien de 2012 offert par Jean Le Cam ! -, et un bon plat de pâtes préparé par Bernard Stamm ont fait le bonheur du bord. «  On on a passé un bon moment. On a tous pu passer des coups de fil à nos familles, c’est vrai que ça fait plaisir. La nuit a vraiment été parfaite, et surtout on dirait que les prévisions s’améliorent de jour en jour », raconte Gwénolé Gahinet, ce dimanche matin.

« On gagne des heures sur notre trajet »
Des propos que confirme volontiers le skipper du grand trimaran rouge et gris. « Joyeux Noël à tous de la part de nous six. À bord, c’était très sympa. Aujourd’hui, on se rapproche de la dorsale anticyclonique, de ce fait on connaît un ralentissement normal. Mais on est plutôt moins ralentis que sur les prévisions. C’est bien, on gagne des heures sur notre trajet. On est très content de ce vent qui tient mieux que prévu », confie de son côté Francis Joyon.

En ce jour de Noël, alors que l’équipage s’efforce de garder la meilleure vitesse sur une trajectoire plus courte mais moins rapide que celle empruntée par son concurrent virtuel (Banque Populaire V qui détient le record à battre),  la course contre le chronomètre repart du plus belle. Après une dernière journée dans des vents très instables, les conditions sur l’eau et les fichiers météo s’accordent pour dire que la situation se dégage.

Bientôt l’hiver, bientôt le Sud ?
Encore quelques empannages, une dorsale à traverser, une petite session de près avant que le vent adonne progressivement au nord, nord-ouest : la navigation s’annonce rythmée pour le commando d’IDEC SPORT au passage de cette délicate zone de transition. De leur côté, les températures, qui ont déjà commencé à se refroidir, pourraient rapidement chuter. « D’ici les prochaines 48 heures, on sera peut être passé du régime de l’été au régime de l’hiver », confirme Francis Joyon. Autant de signes annonciateurs d’une arrivée prochaine aux portes du Grand Sud en direction de Bonne Espérance, le premier des trois caps du parcours planétaire.

5d5efadc47694683bebab38d52a4277f________________________________

Send this to a friend