IDEC SPORT a franchi cette nuit le Cap Leeuwin (pointe sud-ouest de l’Australie) et battu au passage le Record de la traversée de l’Océan Indien. Moins de cinq jours et demi pour relier l’Afrique du Sud à l’Australie, aucun navigateur à ce jour n’avait réussi un tel exploit en moins de six jours ! Francis Joyon et son équipage commando filent désormais à très haute vitesse vers l’entrée du Pacifique, prévue demain. Au 20e jour de mer, à bord d’IDEC SPORT le tempo est toujours aussi rapide.
Ils ont pris une dose de whisky. Afin de respecter la tradition. Ils n’avaient (presque) pas fermé l’œil de la nuit. A la barre, il fallait être bon. Au petit matin, ils ont appris leur chrono sur l’Indien. Les bras au ciel ils ont tendu et parlé à leurs fidèles sur ce ton : « oui, on est très content, cinq jours et 11 heures du cap des Aiguilles à Leeuwin (de l’Afrique du Sud à L’Australie) ce n’était pas gagné d’avance car c’était un peu lent au tout début. Alors forcément, quand tu apprends ça, c’est génial, t’as des frissons partout et les yeux qui pétillent (Alex Pella)».

Record2Jamais en dessous de 35 nœuds – 800 milles nautiques repris en 4 jours
Après avoir repris 800 milles en quatre jours et fait jeu égal hier soir avec le tenant du Trophée Jules Verne, IDEC SPORT concède de nouveau un peu de terrain – 70 milles ce midi – mais c’est un simple effet de géométrie, la trajectoire virtuelle de Banque Populaire V ayant repris du sud. Pour le reste, le tempo est toujours celui du Boogie-Woogie à bord d’IDEC SPORT. Soutenu, très, soutenu. Journées à plus de 750 milles couverts. « Là, on est à 37, 39 nœuds… enfin bref, on ne descend jamais en dessous de 35 noeuds», raconte un Clément Surtel en pleine forme, pas mécontent de filer à grande vitesse à bord d’un trimaran toujours à 100% de son potentiel.

Froid partout, mais pas aux yeux
Un peu moins « bas » dans les Cinquantièmes Hurlants, ils sont maintenant par 51° Sud au reaching, vent de travers dans un flux de nord d’une trentaine de nœuds. Donc bien en avant de la fameuse dépression tropicale avec laquelle ils faisaient aussi la course depuis quatre jours. Francis Joyon : « c’était un truc délicat de descendre aussi sud dans la brume et les icebergs, mais il fallait ça pour raccourcir la route. Donc oui bien sûr on est très contents ! L’équipage avait froid partout mais il n’avait pas froid aux yeux… Là on est à fond vent de travers, on se prend des paquets de mer et des embruns, le bateau fait vraiment le fou. Ce n’est pas vraiment confort, mais on va garder ce vent pendant encore deux jours et ça permet d’avancer très vite. »

First aerial images of IDEC SPORT maxi trimaran, skipper Francis Joyon and his crew, training off Belle-Ile, Brittany, on october 19, 2015 - Photo Jean Marie Liot / DPPI / IDEC

La suite ? « La météo est assez indécise sur le Pacifique, mais pour l’instant on devrait rattraper encore beaucoup de milles d’ici la Nouvelle-Zélande », explique le skipper d’IDEC SPORT. Le Catalan Alex Pella, lui, résume la situation à sa manière  : « tout se passe très bien à bord. On enchaîne vraiment de belles journées, sur une ligne droite tracée comme au laser, pleine balle sur la route ! Et ça fait vraiment plaisir… »
Tout est dit ? Pour l’anecdote on ajoutera que pendant la vacation ce matin, Francis Joyon racontait que Bernard Stamm était suspendu à un harnais dehors, en train de faire un petit réglage sur l’éolienne qui fournit l’énergie électrique du bord. Un peu d’acrobaties utiles et humides.  « Entre le vent réel et notre vitesse, il y a au moins 50 nœuds de vent apparent sur le pont » estimait Francis avant de rassurer aussitôt le terrien : «dans l’équipage, on sait faire ce genre de choses sans prendre trop de risques ».
En bref.-
IDEC SPORT a battu le Record de la Traversée de l’océan Indien en franchissant le cap Leeuwin à 23h40 hier soir jeudi (après 18 jours, 20 heures et 41 minutes de mer depuis le départ de Ouessant). Entre le cap des Aiguilles (Afrique du Sud) et le cap Leeuwin (Australie), l’équipage de Francis Joyon n’a mis que 5 jours, 11 heures et 23 minutes. Les trois autres meilleurs temps sur ce tronçon étaient tous supérieurs à 6 jours, celui du tenant du titre Banque Populaire V était de 6 jours 0h et 07 minutes.

  • en
0184ffb82b74cc1ab2d3e470d13bff5bdddddddd

Send this to a friend