IDEC-008Le maxi trimaran IDEC SPORT est en train de recevoir ses nouvelles couleurs, au chantier Multiplast de Vannes. C’est ce même chantier qui l’avait construit, à l’origine pour Franck Cammas. L’étape est plus que symbolique : avec Francis Joyon, ce trimaran de légende entame une nouvelle vie. Mais revenons un peu sur son histoire et son palmarès hors normes, avant que Joyon et son équipage ne tentent d’améliorer le record du Trophée Jules Verne, dès cet automne…
Francis Joyon, marin le plus rapide autour du monde en solitaire, change donc de monture. Il est désormais le skipper officiel d’IDEC SPORT, l’ex-Groupama 3, puis Banque Populaire VII. Ce trimaran de 105 pieds sur plans VPLP (31,50m) connaît la route autour du monde : c’est à son bord que Franck Cammas et son équipage avaient décroché le record planétaire du Trophée Jules Verne, détenu du 20 mars 2010 au 6 janvier 2012.  Ce record sera détrôné par la suite par un certain Loïck Peyron à bord du Maxi Banque Populaire V, devenu depuis Spindrift Racing. Le remake de ce duel vaudra le détour !

TROPHEE JULES VERNE / Une histoire mouvementée
Souvenons-nous. Voilà une décennie deux skippers dominent les Grands Prix ORMA : Franck Cammas (Groupama) et Pascal Bidégorry (Banque Populaire). Tous deux veulent le Graal, le record absolu en équipage autour du monde : le Trophée Jules Verne, alors en possession du maxi catamaran Orange II de Bruno Peyron. Bidégorry optera pour le gigantisme alors que Cammas fait un choix opposé en privilégiant la légèreté (18 tonnes), la largeur (22,50 m)et – déjà – les foils. Après 130 000 heures de construction, le trimaran est mis à l’eau à Vannes le 7 juin 2006.
Quelques mois plus tard, les premiers records tombent pour Cammas. Ils ne sont guère médiatiques, à l’instar du Record entre Miami et New York, mais les observateurs avisés notent que les moyennes de vitesse sont extravagantes : 27 nœuds ! Le Trophée Jules Verne lui, se fera désirer. En 2008, une première tentative échoue sur chavirage au large de la Nouvelle-Zélande. Le bateau est très abimé mais on parvient à le récupérer et à le reconstruire. Cammas et son équipage tentent le coup une deuxième fois… mais une avarie sur un bras de liaison du flotteur bâbord les contraint à un nouvel abandon, onze jours après le départ. La troisième tentative sera la bonne. Grâce à un final de folie sur la remontée de l’Atlantique (après avoir été longtemps en retard) le 20 mars 2010, Cammas et ses 9 hommes d’équipage gagnent leur pari. Ils coupent la ligne d’arrivée au Cap Lizard en 48 jours, 7 heures, 44 minutes et 52 secondes. Le trimaran entre dans la légende de la course au large. Il restera pendant plus de deux ans le multicoque le plus rapide autour du monde.

ROUTE DU RHUM / Un double triomphe
Dans la foulée, Franck Cammas décide de tenter sa chance sur la Route du Rhum 2010, la plus célèbre des transatlantiques ayant décidé de rouvrir sa ligne de départ aux géants. Il faut pour cela adapter le bateau… qui a été conçu pour être servi par 10 hommes. Schématiquement, le mât est raccourci à 33 mètres et le plan de pont adapté, notamment avec un cadre de vélo qui permet de faire tourner les winches en pédalant. Beaucoup sont encore sceptiques sur la capacité d’un homme seul à mener un tel monstre dans une course en flotte. Cammas les fait taire en gagnant à Pointe-à-Pître après 9 jours, 3 heures et 14 minutes de traversée. Il devance alors un certain… Francis Joyon (2e), qui ne manque pas de relever les qualités de la machine et se prend déjà à en rêver comme son prochain bateau !
En janvier 2013, le trimaran est revendu à Banque Populaire qui le confie alors à Armel Le Cléac’h. Celui-ci enchaîne de manière spectaculaire deux records en solitaire détenus par Francis Joyon : la Route de la Découverte et le record des 24 heures qui passe à 682 milles parcourus en une seule journée ! Mais Le Cléac’h se blesse et c’est avec Loïck Peyron que le bateau prend le départ de la Route du Rhum 2014 pour le nouveau triomphe que l’on sait : record de l’épreuve en 7 jours, 15 heures, 8 minutes et 32 secondes !
Voici donc IDEC SPORT, l’extraordinaire multicoque avec lequel Francis Joyon et 5 membres d’équipage (seulement !) vont tenter l’exploit. Un trimaran déjà mythique, qui a déjà détenu le Trophée Jules Verne et est invaincu sur les deux dernières éditions de la Route du Rhum. On ne pouvait imaginer meilleure machine à records pour voir Francis Joyon passer du solitaire à l’équipage. Meilleure machine à rêves, aussi…

IDEC SPORT en chiffres
Architectes : Cabinet VPLP (Van Péteghem-Lauriot Prévost)
Noms précédents : Groupama 3, Banque Populaire VII
Longueur : 31,50 m
Largeur : 22,50 m
Déplacement : 18 000 kg
Tirant d’eau : 5,70 m
Hauteur du mât : 33,50 m
Structure : carbone-Nomex
Voilure au près : 411 m2
Voilure au portant : 678 m2
Date de la première mise à l’eau : juin 2006

  • en
ante. libero consequat. vulputate, leo quis, risus nec

Send this to a friend