Francis Joyon va en terminer aujourd’hui avec cette dixième Route du Rhum. A 11h il lui restait moins de 100 milles à parcourir et il filait à 25 nœuds. IDEC SPORT entame ce midi le tour de la Guadeloupe, à la fin du 9e jour de mer depuis le départ de Saint-Malo.

Terminer le job proprement, ne pas casser le bateau et se préparer à l’accueil antillais, toujours chaleureux. Voilà le programme du jour pour Francis Joyon, qui s’est fait chiper la 6e place de la Route du Rhum par Yann Eliès (Paprec-Recyclage) au terme d’une jolie parabole entre les deux marins : Yann par le nord de l’archipel et Francis par le sud. Ils peuvent encore jouer quelques heures tous les deux pour clore ce classement des Ultimes, dont on connaît désormais le podium composé de Loïck Peyron, Yann Guichard et Sébastien Josse.

Pour la petite histoire, Francis Joyon a perdu sa 6e place en effectuant hier soir vers 18h la pénalité de deux heures infligée par le Jury pour avoir très légèrement mordu une partie du DST de Ouessant en tout début de course, alors qu’il n’avait plus d’électronique (lire notre article d’hier). C’est purement anecdotique, mais à 25 nœuds de vitesse comme c’est le cas actuellement, le calcul est rapide : 50 milles de perdus et Francis n’en a que 12 de retard sur Yann Eliès.

L’important n’est pas là. L’important est de bien finir cette dixième Route du Rhum, même si le résultat sportif n’est pas celui escompté au départ. De conception plus ancienne que les autres Ultimes en lice, IDEC Sport n’a pas eu les conditions propices pour jouer la gagne, voilà tout. Cela n’enlève évidemment rien ni à l’aura du personnage Joyon, ni à son palmarès sans fin. Les annales de la course au large retiendront peut-être qu’il a bouclé pour la deuxième fois le parcours de la Route du Rhum en moins de 10 jours. C’est tout sauf anodin. Seuls les pilotes des maxi trimarans Ultimes ont réussi à passer sous ce cap symbolique. Avant le départ, ils n’étaient que huit  – dont Francis Joyon et Lionel Lemonchois – a avoir réussi cet exploit. Ils sont désormais cinq de plus dans ce cercle très fermé des marins les plus rapides sur l’Atlantique.

Repères :
Au pointage de 11h ce mardi 11 novembre, Francis Joyon est classé 7e. Il navigue par 16°51 Nord et 61°19 Ouest, à 96 milles de l’arrivée à Pointe à Pitre. Cap : 218°. Vitesse : 24,6 nœuds.

Pointage du 11 novembre à 11 h

1. Loïck Peyron – Banque Populaire – vainqueur. Arrivé à 5h08 HF en 7 j 15h 08’32’’
2. Yann Guichard – Spindrift 2 – 2e en 8 j 05h 18’46’’
3. Sébastien Josse – Edmond de Rotschild – 3e en 8 j 14h 47’09’’
4. Lionel Lemonchois – Prince de Bretagne – 4e en 8 j 17h 44’50’’
5. Sidney Gavignet – Musandam Oman Sail – 5e en 8 j 19h 15’24’’
6. Yann Eliès – Paprec Recyclage – à 84,6 milles de l’arrivée
7. Francis Joyon – IDEC Sport – à 96,7 milles de l’arrivée
8. Thomas Coville – Sobeo  – ABD

Nullam dictum vulputate, quis, adipiscing Donec

Send this to a friend