Cette nuit de samedi à dimanche a été très difficile pour Francis Joyon qui s’est vu contraint de multiplier les manoeuvres. IDEC SPORT devrait arriver mardi en Guadeloupe.

Francis Joyon va passer aujourd’hui dimanche le cap du dernier millier de milles à parcourir d’ici le franchissement de la ligne d’arrivée de Pointe à Pitre. Une arrivée qui devrait intervenir mardi pour lui, probablement un peu plus de 24 heures après le vainqueur annoncé, Loïck Peyron. Le pilote d’IDEC SPORT n’a pas pu être joint ce matin au téléphone satellite, mais l’étude de sa trajectoire révèle que le septième jour de mer a été difficile pour lui.

Ces dernières heures, Francis a du multiplier les empannages, dans un alizé trop faible pour exploiter les caractéristiques de son maxi trimaran et surtout très instable. D’autre part la configuration météo a fait que « c’est parti par devant », comme disent les régatiers, pour signifier que la météo a été favorable aux bateaux de tête. Ses petits pépins techniques – notamment avec son safran – ont-ils joué aussi? C’est probable. Toujours est-il qu’IDEC SPORT a pris du retard sur ses concurrents directs pour une place d’honneur. Il lui sera maintenant très difficile – sauf grosse surprise – d’accrocher mieux que la 6e place. C’est ainsi et il faudrait ne pas avoir beaucoup de mémoire pour reprocher quoi que ce soit à Francis Joyon, qui a déjà tout gagné avec ce bateau. La configuration de cette dixième route du Rhum ne lui a pas souri, voilà tout. En outre, la course n’est pas encore terminée : on sait que si la moindre ouverture se présente, Francis n’hésitera pas à attaquer pour tenter de réduire l’écart. Et plus si affinités.

id, mattis Aliquam Praesent ut efficitur. libero. massa

Send this to a friend