Au beau milieu de l’Océan Atlantique, IDEC est aussi aujourd’hui à mi-parcours de la Route de l’Amitié. Et Francis Joyon accélère de nouveau, en route directe.

Francis Joyon n’est visiblement pas beaucoup handicapé par le souci technique avec ses transmissions de petits safrans (lire notre article d’hier) : il retrouve depuis quelques heures des vitesses supérieures à 20 nœuds et s’apprête à valider dès ce mardi matin la barre des 2400 milles parcourus. Autrement dit, sa situation géographique est facile à comprendre : il est à la fois à mi-chemin entre Bordeaux et Rio et à l’exact milieu de l’Atlantique, par 15° Nord et 36 degrés Ouest.

Le plus important est que le maxi trimaran IDEC est désormais calé sur la bonne VMG (Velocity Made Good, ou route efficace vers le but). Chaque mille dans le sillage rapproche de Rio de Janeiro sur une trajectoire idéale. On note d’ailleurs que Francis Joyon fait un cap à la verticale de l’archipel de Fernando de Noronha, avec un tout petit peu d’est dans son sud (cap au 164° à 9h). Cela correspond exactement à la route nécessaire pour parer la corne du Brésil avant de pouvoir mettre le clignotant à droite vers Rio de Janeiro. Voilà 48 heures, Francis Joyon naviguait 150 milles plus à l’ouest… cela donne une idée de la route météo qu’il a du suivre pour contourner la fameuse dépression qui lui barrait la route depuis quelques jours. Cette route sud/sud-est est parfaite maintenant pour se recaler vers le but.

Après un peu moins de sept jours de course, tout va bien donc pour le pilote du maxi trimaran IDEC. Prochaine difficulté : la zone de convergence intertropicale, plus connue sous le nom de Pot au noir et célèbre pour son alternance de calmes et de grains violents. « A priori, il est plutôt actif au sud de l’équateur en ce moment, mais c’est toujours la même histoire avec le Pot au noir : je peux aussi bien le traverser comme une fleur qu’y rester encalminé deux jours » expliquait Francis hier midi. Wait and see donc, la frontière avec l’hémisphère sud est encore à deux jours de mer.

En bref

A 8h50 heure française ce mardi 15 avril 2014, après 6 jours et 16 heures de course, Francis Joyon à bord d’IDEC naviguait à 21,8 noeuds, cap au sud/sud-est (165°), par 15°06 Nord et 36°34 Ouest. Distance parcourue depuis le départ de Bordeaux : 2363 milles. Distance au but, Rio de Janeiro : 2450 milles.

leo Phasellus nunc sed ante. commodo mattis

Send this to a friend