Si la météo semblait cette fin de semaine très favorable sur la partie américaine du parcours, avec des vents soutenus de secteur sud ouest, c’est l’installation au large de l’Irlande de conditions anticycloniques qui rendent impossible un départ ce week end. Francis Joyon prend son mal en patience et poursuit avec assiduité, toujours assisté du fidèle navigateur-routeur Jean-Yves Bernot, l’observation des phénomènes en développement sur le continent Nord Américain. L’anticyclone qui gonfle sur l’Atlantique interdit pour l’heure tout nouvel espoir avant le 26 ou 27 juillet.

elit. commodo ut amet, Donec mattis diam Sed felis odio

Send this to a friend