Francis Joyon est à l’attaque. A 26 noeuds de moyenne, Joyon trace un long sillage rectiligne dans l’ouest des Açores, rappelant de tonitruante manière qu’alors que rien de clair ne se dessine quant à l’itinéraire météo de l’arrivée, il jouera jusqu’au bout sa chance, à bord du voilier recordman du tour du monde, capable lui aussi des plus étonnantes performances.Pointé 4ème ce matin à l’aube, Francis Joyon a toute la journée profité des conditions enfin conformes à ce qu’il affectionne pour remettre de l’ordre dans les classements. Gitana XI, piégé dans les calmes, s’est vu en quelques heures seulement relégué à 144 milles. L’heure est à la vitesse. L’heure est à la performance. Tribord amure, grand voile haute et solent, IDEC se déhale, déroule sa longue foulée dans un bruit de tonnerre, « le carbone de la coque centrale entrant en résonance », comme l’exprimait Francis avant de raccrocher. Joyon sait qu’il vit des heures cruciales pour défendre ce qu’il lui reste de chances dans cette Route du Rhum. Entre l’incertitude des schémas d’arrivée, sur lesquels routeurs et conseillers météo s’escriment à discerner le trou de souris salvateur, et les conditions optimums du moment, Francis Joyon choisit la barre, et cette capacité qui lui est propre de mener des heures durant son voilier au maximum de ses possibilités. Ca fume, ça mouille, ça tape, durement parfois. IDEC en a vu d’autres ; « Ca me rappelle le sud  » s’en amuse Francis, évoquant une seconde sa folle cavalcade de 2007 dans le grand sud. Le froid en moins bien sûr. « Je n’ai pas froid, car je bouge beaucoup sur le pont ». Et Francis d’abandonner un instant, et un instant seulement sa barre, pour vérifier une écoute, observer sa tête de mât, apprécier un réglage… et reprendre de plus belle son interminable exercice d’acrobate sur la crête des vagues. Ainsi va le rhum version Joyon, en ce vendredi de tous les excès de vitesse.Classement à 15H40 ce vendredi 5 :1 – Franck Cammas / Groupama 32 – Thomas Coville / Sodebo3 – Francis Joyon / IDEC4 – Yann Guichard / Gitana 115 – Philippe Monnet / La Boite à Pizza

mattis id Praesent Sed felis sit leo. dolor. ipsum

Send this to a friend