Détenteur des plus grands records en solitaire, vainqueur de la Transat anglaise, Francis Joyon arrive à Saint-Malo avec les meilleurs atouts dont il ait jamais disposés pour l’emporter, malgré une impressionnante concurrence cette année, dans cette grande route classique de la voile hauturière. Et pour preuve de sa motivation, oyez le récit amusé d’un convoyage aux fortes senteurs de Rhum : »Christophe Houdet, (ami et second, fidèle d’entre les fidèles ndlr) et moi-même avons quitté La Trinité hier mercredi en milieu d’après midi. Nous avions une « check list » de choses à vérifier assez importante, et le petit temps qui nous attendait au large du Morbihan était le bienvenu pour nous permettre de procéder sereinement à un certain nombre de vérifications techniques. Le vent est alors monté progressivement et nous avons doublé le raz de Sein dans du vent bien établi. Passée la pointe de Bretagne, il a molli un moment avant de reprendre de la vigueur, heureusement aux allures portantes. C’est peu avant deux heures du matin que nous nous sommes trouvés bord à bord avec le trimaran Sodeb’O de Thomas Coville. Nous n’étions que deux, et ils étaient six à bord. Malgré cela, nous nous sommes pris au jeu et avons entamé un joli duel de vitesse pure. Il a fallu beaucoup manoeuvrer, multiplier les empannages au vent arrière, et tout de suite la navigation s’est avérée belle et spectaculaire, Idec en permanence entre 27 et 28 noeuds, bien en appui sur son foïl, coque centrale légèrement déjaugée. Durant près de 6 heures, nous avons ainsi régaté avec les hommes de Sodeb’O et avec les premières lueurs de l’aube, Christophe et moi avons constaté dans un sourire que nous étions toujours devant à Saint Malo… Une confrontation certes sans grande signification mais les marins aiment toujours comparer leurs potentiels de vitesse. »Francis retrouve 8 ans après sa dernière participation le bassin des concurrents de la Route du Rhum. C’est de nouveau entouré des siens, Christophe Houdet bien sûr, qui partagera son temps entre le Maxi-Trimaran Idec et le trimaran de sa compagne Anne Caseneuve, croisée cette nuit et qui prendra elle aussi le départ en classe Multi50, et son frère Christian, que Joyon mettra la dernière main aux préparatifs de départ. Le début de la semaine prochaine sera réservé chez lui au cercle de sa petite famille, avant de retrouver l’effervescence des pontons dès mercredi 27 octobre.

efficitur. dolor vulputate, dapibus porta. Praesent

Send this to a friend