Le vent de nord modéré – 7 à 15 nœuds – n’a donc pas permis à Francis Joyon de battre son record de l’épreuve, établi en 2001 (3 heures et 8 minutes). Mais le maxi-trimaran IDEC s’est néanmoins imposé devant les… 1753 autres bateaux qui participaient cet année à la grande classique anglaise dans un chrono plus qu’honorable : 4 heures et 24 minutes.Partis prudemment avec une minute de retard volontaire sur la ligne pour éviter toute collision dans cette impressionnante forêt de voiliers, IDEC a ensuite allongé la foulée au fur et à mesure que le vent faible du départ se renforçait. L’équipage de Francis Joyon a réussi à doubler les Extreme 40 (qui l’avaient battu l’an dernier dans le tout petit temps) au niveau de la pointe Sainte Catherine – soit au sud de l’île de Wight, à mi-parcours – et a coupé la ligne d’arrivée à Cowes à 9h34’05 ce samedi matin heure anglaise (10h34 en France).« Nous avons régulièrement dépassé les 30 nœuds, notamment grâce aux nouveaux foils, mais le vent était un peu trop faible et le courant trop défavorable pour améliorer notre record » a commenté Francis Joyon. « Si le départ avait été donné une heure plus tard, cela aurait peut-être été jouable » a-t-il ajouté.Sur huit participations, c’est la cinquième fois que Francis Joyon remporte le Tour de l’île de Wight. Le maxi-trimaran IDEC a devancé ce matin les Extreme 40 et ICAP, le célèbre maxi monocoque.

Sed tempus venenatis, Praesent ut eleifend Nullam mi, venenatis ante.

Send this to a friend