Sacré Francis ! A peine contrarié par cet anticyclone de Sainte-Hélène qui ne lui permet pas de raccourcir la route – encore que le maxi trimaran IDEC vient d’infléchir son cap vers le sud-est – le skipper morbihannais s’offre un double plaisir au large des côtes brésiliennes, légèrement au sud de la latitude de Salvador de Bahia où viennent d’arriver les ministes de la Transat 6.50 sur leurs coques de noix. Les 30 mètres du trimaran IDEC, eux, font merveille dans cet Atlantique Sud. Pour son dixième jour de mer depuis le départ de Port-Louis, Francis Joyon signe son meilleur chrono sur 24 heures : 520 milles parcourus soit 21,66 noeuds de moyenne. On ne traine pas en route sur « la flèche rouge ».Moins de 5000 milles au butConséquence immédiate de cette journée à grande vitesse, les chiffres de la distance restant à parcourir jusqu’à l’île Maurice défilent agréablement sur les cadrans des instruments d’IDEC : à 14h30 ce mardi, la barre des 5000 milles au but (sur 8000 au total) était tombée. « Ile Maurice, 4930 milles » aurait pu dire à cet instant le GPS du bord si celui-ci avait été doué de parole. A titre de comparaison, 5000 milles c’est la distance totale de la Solidaire du Chocolat, la course transatlantique en monocoques de 40 pieds qui se déroule en ce moment même entre Saint-Nazaire et le Mexique. Mais ce n’est évidemment pas le même jeu puisqu’IDEC, lui, devra affronter les puissantes mers du sud et la remontée de l’Océan Indien pour mener à bien son périple.Côté stratégie, Francis Joyon suit à la lettre l’option décidée avec son routeur Jean-Yves Bernot : descendre le plus rapidement possible vers le sud pour tenter d’attraper une nouvelle bascule du vent à l’ouest, flux qui permettra de faire route vers le cap de Bonne Espérance. Un endroit qu’on appelle aussi « le cap des tempêtes ». L’image est suffisamment explicite…Repères :La Mauricienne, record en solitaire France-Ile MauriceDépart : Port Louis (Bretagne)Arrivée : Port Louis (Ile Maurice)Distance orthodromique : 8 000 millesFrancis Joyon a bord du maxi trimaran IDEC est parti voilà 10 jours, le samedi 17 octobre 2009 à 12h50’16 »(heure française). A 14h30 ce lundi, il naviguait à 22 noeuds de vitesse par 15°33 Sud et 26°51 ouest, à 4930 milles de l’arrivée à l’île Maurice.

Phasellus consectetur facilisis non vel, Donec ante. ut tristique

Send this to a friend