Objectif : reprendre à Thomas Coville le record de la route de la Découverte entre Cadix et San Salvador (Bahamas) via une porte obligatoire à Gran Canaria, laquelle devrait être atteinte dès les tous premiers jours de course. Car si IDEC, en stand-by depuis trois semaines, a coupé la ligne de départ ce matin, c’est évidemment que les conditions sont favorables à de grandes vitesses « avec un bon flux de nord-nord-ouest de 25 à 30 nœuds et une route relativement courte», explique Jean-Yves Bernot, le fidèle routeur de Francis Joyon.Pour reprendre le record de Sodebo, IDEC doit traverser l’Atlantique et atteindre San Salvador en moins de 10 jours, 11 heures, 50 minutes et 46 secondes.Le recordman du tour du monde en solitaire devra donc couper la ligne d’arrivée avant le 07 novembre à 17 heures 20 minutes et 43 secondes (TU) pour inscrire de nouveau son nom au palmarès de ce record sur la route de Christophe Colomb.Pour cela, il faut dépasser une moyenne de 15,5 nœuds sur la route directe « ce qui correspond à être au-dessus de 22 nœuds en permanence », explique Francis Joyon, pour qui il n’y a qu’une seule façon d’avoir une chance de réussir ce sprint : « être à fond tout le temps ! »

commodo at commodo dolor. Donec risus.

Send this to a friend