Il s’est défait cette nuit en douceur de l’emprise de l’île des Etats en louvoyant un coup cap au Nord un coup cap à l’Est pour gagner vers le large et trouver dans le sud des îles Malouines un régime de vent du Nord plus soutenu. Cap à l’Est donc, travers au vent avec une vitesse plus en rapport avec le potentiel du bateau. Avec un peu plus de 200 milles parcourus ces dernières 24 heures, IDEC est bien loin des moyennes affichées depuis 36 jours. Joyon l’avait annoncé. la remontée de l’Atlantique ne sera pas une longue glissade débridée. C’est au près qu’il contournera, par l’Est probablement l’archipel des Malouines avant d’aller de nouveau se frotter aux caprices de l’anticyclone de sainte Hélène. Son avance virtuelle sur Ellen Mac Arthur a du même coup subi une petite érosion puisqu’elle n’est plus ce matin « que » de 3 350 Milles nautiques.

quis, Praesent dolor consectetur amet, libero accumsan odio ut eget

Send this to a friend