Certes, l’Océan Indien semble accueillir « à bras ouvert » et sous un jour profilé pour l’extraordinaire potentiel du plan Irens/Cabaret, avec ce vent de Nord Ouest fort et cette mer que de récentes dépressions n’ont pas encore croisé. Mais c’est bien un homme seul qui depuis près de 17 jours préside au maniement des immenses voiles du géant de 29 mètres, donne cap et vitesse aux 9 tonnes du multicoque, et place sans coup férir depuis Brest, nuit et jour, la grande flèche rouge, de l’Atlantique à l’Indien, sur les meilleurs veines de vent. Premières îles des Terres Australes et Antarctiques français, l’archipel de Crozet, ses 30 habitants et ses 4 millions de manchots, apercevront peut-être des demain le grand trimaran. Demain oui! car la barre des 600 milles parcourus en 24 heures aura peut-être d’ici là été atteinte, témoin de l’amplitude que Joyon donne désormais à ses foulées. A 8 heures (françaises) ce matin, IDEC avait couvert 592 milles en 24 heures, à 24,7 noeuds d moyenne. Sa vitesse instantanée est elle, de 25,6 noeuds….

Donec pulvinar Praesent dolor. libero felis ut

Send this to a friend