Ainsi qu’il l’espérait, Francis est en passe de rallier sans coup férir les grands régimes d’Ouest qui tournent autour de l’Antarctique. Au terme d’une première partie de course époustouflante, Joyon devrait d’ici deux jours en terminer avec l’Océan Atlantique et entamer le grand périple au « Pays de l’ombre », ces mers du Sud lointaines et méconnues, redoutables et redoutées, qui donnent aux aventures humaines autour du Monde un caractère épique sans égal. Pour la petite histoire et pour ceux que les chiffres n’inspirent pas, notons qu’IDEC a rattrappé 4 des 8 monocoques 60 pieds IMOCA partis 12 jours plus tôt de Barcelone pour un tour du monde similaire en double. Il talonne désormais son ami Roland « Bilou » Jourdain (Véolia) qui navigue par 43 degrés Sud avec Jean-Luc Nélias… Ses 1 300 milles d’avance sur le point référence d’Ellen MacArthur en 2005 en paraissent presque anecdotiques.

ut non efficitur. diam ipsum adipiscing sem, elit. Phasellus sed quis

Send this to a friend