Un équipage international et inchangé

Il n’avait manqué que deux petits jours à l’équipage de Francis Joyon pour réussir l’exploit de décrocher le Trophée Jules Verne en 2015-2016. Cet amical commando de seulement six hommes a le sentiment d’avoir « un job à finir ». Francis Joyon repartira donc avec Bernard Stamm (SUI), Alex Pella (ESP), Gwénolé Gahinet (FRA), Clément Surtel (FRA) et Sébastien Audigane (FRA). Cinq marins venus d’horizons très différents, tous très polyvalents et portés par ce même objectif de devenir les plus rapides autour du monde.

A leur arrivée à Brest en février dernier, les six marins d’IDEC SPORT, sans exception, avaient fait part de leur envie de repartir ensemble autour du monde. De nombreux observateurs croyaient alors en un simple vœu pieux formulé dans l’euphorie de l’arrivée, d’autant qu’il n’est jamais simple de réunir des marins de stature internationale, souvent appelés vers d’autres aventures, d’autres compétitions. La probabilité de repartir avec strictement le même équipage semblait donc plutôt faible… et c’est pourtant très exactement ce qui va se passer ! Présentation des cinq équipiers de Francis Joyon.

Return of Maxi Trimaran IDEC SPORT, Skipper Francis Joyon with his 5 crew, Bernard Stamm after their Jules Verne Trophy record attempt, crew circumnavigation, in Brest on january 08, 2016 - Photo Jean Marie Liot / DPPI

Bernard Stamm 

Nationalité : Suisse
Age : 52 ans (né à Genève le 29 novembre 1963)

Seul membre du commando IDEC SPORT a avoir déjà conquis le Trophée Jules Verne (en 2005 dans l’équipage de Bruno Peyron), Bernard a déjà gagné trois tours du monde en monocoque : deux en solitaire (Around Alone en 2003, Velux 5 Oceans en 2007) et un en double (la Barcelona World Race 2014-2015 avec Jean Le Cam). Avec également trois participations au Vendée Globe à son actif, Bernard s’est forgé une expérience hors-norme autour du monde. Aussi pugnace et charismatique que talentueux, il mettra à nouveau toute son expertise au service du défi de Francis Joyon. Une plus-value indéniable.
Le regard de Francis Joyon sur Bernard Stamm :
« De nous tous, c’est Bernard qui a dû faire le plus de tours du monde. C’est notre barreur le plus acharné, il fait toujours accélérer le bateau, il cherche la vitesse en permanence. Au cours de notre dernière tentative, il a apporté un plus au niveau de la stratégie, de la navigation, de la route du bateau. Il a un avis hyper pertinent. Ses participations au Vendée Globe, où le routage est interdit, lui ont fait travailler vraiment en profondeur ces sujets là. »

Extrait de palmarès
– Trophée Jules Verne à bord d’IDEC SPORT en 2015-2016
– Vainqueur de la Barcelona World Race (tour du monde en double) en 2014-2015
– Trois participations au Vendée Globe (abandons en 2000-2001 et 2008-2009, tour accompli hors course en 88 jours en 2012-2013)
– Vainqueur de la Velux 5 Oceans (tour du monde avec escales) en 2007
– 3e de la Transat Jacques Vabre en 2007 (IMOCA)
– Co-détenteur du Trophée Jules Verne sur Orange 2 en 2005 (en 50 j. 16 h. 20’ 4’’)
– Vainqueur d’Around Alone (tour du monde avec escales) en 2003
– Record de la traversée de l’Atlantique en monocoque en équipage (2001) et en solitaire (2002)

 

Return of Maxi Trimaran IDEC SPORT, Skipper Francis Joyon with his 5 crew, after their Jules Verne Trophy record attempt, crew circumnavigation, in Brest on january 08, 2016 - Photo Jean Marie Liot / DPPI

Alex Pella
Nationalité : Espagnole
Age : 43 ans (né à Barcelone le 2 novembre 1972)

Alex Pella présente un CV nautique éclectique. Navigateur complet et préparateur aguerri, le Catalan a touché à divers supports, sur une ou plusieurs coques, et souvent avec succès. Il a commencé sa carrière en Mini 6.50 (2e de la Transat) avant de remporter la Route du Rhum en Class40, puis de beaucoup naviguer sur les grands bateaux, notamment en IMOCA60 (les bateaux du Vendée Globe) sur la Barcelona World Race qu’il a terminé à la 4e place en 2011.

Le regard de Francis Joyon sur Alex Pella :
« Alex était de quart avec Bernard (Stamm) et ils s’entendent comme larrons en foire. Il suffit de voir les vidéos rigolotes qu’ils ont fait ensemble pour s’en rendre compte… Alex apporte sa grosse expérience, à la fois en solitaire en double et en équipage. Alex est à la fois un très bon régleur, un très bon barreur et il est aussi très bon pour les manœuvres à l’avant du bateau. En fait, je me demande en quoi il n’est pas bon ! »

Extrait de palmarès
– Trophée Jules Verne à bord d’IDEC SPORT en 2015-2016
– Vainqueur de la Route du Rhum en 2014 (Class40)
– 2e de la Transat Jacques Vabre en 2013 (Class40)
– Participation à la Route des Princes (Tour de l’Europe) en 2013 à bord du maxi-trimaran Prince de Bretagne 80 de Lionel Lemonchois
– 4e de la Barcelona World Race 2010-2011 (IMOCA)
– Record New York-Barcelone en 12 jours, 6 heures et 48 secondes en 2010 (IMOCA)
– 5e de la Transat Jacques Vabre en 2009 (IMOCA)
– Trois participations à la Mini Transat (3e en 2003, 2e en 2005, abandon en 2007)
 

Return of Maxi Trimaran IDEC SPORT, Skipper Francis Joyon with his 5 crew, after their Jules Verne Trophy record attempt, crew circumnavigation, in Brest on january 08, 2016 - Photo Jean Marie Liot / DPPI

Gwénolé Gahinet
Nationalité : Française
Age : 32 ans (né à Vannes le 1er janvier 1984)

 

Fils du regretté Gilles Gahinet – double vainqueur de la Solitaire du Figaro et d’une épique Transat en double remportée aux dépens d’Eric Tabarly en 1979 –, « Gwéno » a de qui tenir. Ingénieur en architecture navale, Gwénolé Gahinet a notamment travaillé au fameux cabinet VPLP, qui a dessiné IDEC SPORT. C’est surtout un excellent navigateur, qui a obtenu plusieurs victoires de haut vol en Mini 6.50 (la Mini Transat en 2011) et en Figaro (la Transat AG2R en 2014) avant de se lancer dans l’aventure autour du monde.

Le regard de Francis Joyon sur Gwénolé Gahinet :
« Gwéno est un gars en or, apprécié de tous les équipages avec lesquels il a navigué. Il avait un petit manque d’expérience par rapport aux plus anciens au départ du précédent tour du monde… mais là je pense qu’il connait la musique aussi bien que tout le monde maintenant ! Il a beaucoup barré l’an dernier, beaucoup manœuvré, beaucoup réglé… c’est lui aussi quelqu’un de très complet sur qui on peut compter. »

Extrait de palmarès
– Trophée Jules Verne à bord d’IDEC SPORT en 2015-2016
– 5e de la Solitaire du Figaro en 2015
– Vainqueur de la Transat AG2R en 2014 (avec Paul Meilhat)
– 1er bizuth de la Solitaire du Figaro en 2014
– Vainqueur de la Mini Transat en 2011 (catégorie série)
– Trois participations au Tour de France à la Voile (en 2006, 2007 et 2008)

 

Return of Maxi Trimaran IDEC SPORT, Skipper Francis Joyon with his 5 crew, after their Jules Verne Trophy record attempt, crew circumnavigation, in Brest on january 08, 2016 - Photo Jean Marie Liot / DPPI

Clément Surtel 

Nationalité : Française
Age : 37 ans (né à Nantes le 14 novembre 1978)

Passionné de multicoques, Clément a une énorme expérience des grands trimarans. Il était déjà préparateur du bateau lorsque celui-ci naviguait aux mains de Franck Cammas. Et avant son tour du monde embarqué l’an dernier avec IDEC SPORT, il avait déjà été dans l’équipe à terre de deux Trophées Jules Verne, en 2005 et 2010. Grisé par la vitesse et la puissance de ces formidables machines, passionné par les possibilités de développements qu’elles permettent, Clément va repartir autour du monde à bord d’un bateau qu’il connaît sur le bout des doigts.

Le regard de Francis Joyon sur Clément Surtel :
« Avec Corentin (Joyon, son fils) et moi, Clément prépare le bateau à l’année et il s’en occupait déjà pour des skippers précédents. C’est donc lui qui connait le mieux le matériel. Dès qu’il y a un doute technique, un risque d’usure ou une pièce qui peut s’abimer, il sait répondre à nos questions. Il est très précieux, il connaît le bateau depuis des années ! C’est un garçon très gentil qui s’entend bien avec tout le monde, qui a bon caractère et qui aime régler, manœuvrer, barrer. Il a un profil assez complet et aussi une expérience du solitaire… »

Extrait de palmarès
– Trophée Jules Verne à bord d’IDEC SPORT en 2015-2016
– Boat captain du MOD70 de Yann Eliès pour la Route du Rhum 2014
– Préparateur du maxi trimaran Groupama 3 (devenu IDEC SPORT) de 2007 à 2010
– Records de la traversée de l’Atlantique Nord et des 24 heures sur Orange 2 en 2006
– Préparateur d’Orange 2 pour le Trophée Jules Verne en 2005
– Skipper du Pen Duick VI d’Eric Tabarly en 2003
– Participation à la Route du Rhum 2002 à bord d’un monocoque de 50 pieds
– Circuit Mini 6.50 en 2001
– Préparateur du 50 pieds de Bob Escoffier pour la Transat Jacques Vabre 2001
– Participation à la Québec-Saint Malo en 2000
– Préparateur du trimaran de 50 pieds de Franck-Yves Escoffier pour la Route du Rhum 1998

Sébastien Audigane

Nationalité : Française

Maxi Trimaran IDEC SPORT, Skipper Francis Joyon and his crew, prior to their Jules Verne Trophy record attempt, crew circumnavigation, in Brest on December 15, 2016 - Photo Jean-Marie Liot / DPPI / IDEC Sport

Sébastien Audigane ne laisse pas indifférent. Le marin au physique de 2ème ligne de rugby en impose d’abord par un gabarit hors norme chez les marins ; Au second abord, c’est la gentillesse qui émane d’une telle masse de muscles qui interpelle. Le « grand Seb » est un navigateur tout en mesure, tout en retenu, aussi discret qu’efficace. L’équipier modèle. Depuis plus de 15 ans, il a su se rendre indispensable partout où il a posé ses cirés, du Dragon au Figaro, au point de s’imposer naturellement parmi les « short lists » de tous les projets hauturiers de la voile océanique récente. Bruno Peyron, Franck Cammas, Loïck Peyron et plus récemment, Yann Guichard et Dona Bertarelli en ont fait leur barreur préféré, tant le bonhomme inspire maitrise et confiance à la barre des plus grands multicoques de course  de la planète. Car c’est bien le très grand large qui inspire et motive le Breton. A l’aise à la barre d’un vénérable 15 mJ sous le soleil Méditerranéen, c’est bien vers les contrées désolées du grand Sud qu’il ne cesse, année après année de se projeter, comme non rassasié de ses 5 passages du cap Horn. Seb en redemande. Chef de quart l’an passé à bord de Spindrift, il vit comme une bénédiction l’appel de Francis Joyon pour repartir à bord d’un maxi-trimaran qu’il connait bien, l’ex Groupama 3 de Franck Cammas. Dire que son éclectisme, son caractère jovial et passe partout cadrent en tout point avec les profils du commando Joyon est un euphémisme. La confiance sera à bord d’IDEC SPORT une qualité réciproquement partagée par tous, et la bonne humeur inhérente aux tentatives du maxi-trimaran rouge et gris au tour du monde ne pâtira en rien de l’arrivée de ce grand compagnon.

Palmarès (extrait)
TROPHEE JULES VERNE  : 4 participations VAINQUEUR EN 2005
RECORD DE L ATLANTIQUE  : 3 fois Détenteur ORANGE/G3/B POPULAIRE 5
RECORD NEW-YORK SAN-FRANCISCO : Détenteur avec MASERATI
BARCELONA WORLD RACE  : 2 participations (6 ème en 2015)
SOLITAIRE DU FIGARO : 7 participations VICTOIRE d’étape en 2002
TRANSAT AG2R   FIGARO : 4 participations
TOUR DE FRANCE A LA VOILE :  9 participations, 8 victoires d’étape

Routeur à terre : Marcel Van Triest (HOLL), 52 ans

 

Le « Hollandais volant », son surnom officiel, est un des tous meilleurs routeurs au monde. Et c’est son propre record qu’il va encore tenter de battre, puisque c’était lui qui officiait auprès de Loïck Peyron en 2012. Un détail : Marcel est aussi un grand navigateur « en vrai » : cinq tours du monde en course au compteur !  Rivé jour et nuit à ses ordinateurs dans son antre des Baléares, le septième homme aura un rôle majeur pour conseiller Francis Joyon et ses hommes.

 

Francis Joyon : « Marcel Van Triest est un grand routeur… qu’on espère bien faire naviguer avec nous à bord d’IDEC SPORT, ce qui n’est jamais inutile quand il lui faudra imaginer notre vie à bord. On va encore penser beaucoup à lui qui travaillera sous le soleil des Baléares pendant que nous naviguerons au milieu des glaçons dans le grand Sud, ça nous est arrivé plusieurs fois l’an passé ! (rires) »