IDEC SPORT DE NOUVEAU AU-DESSUS DE 30 NOEUDS

Les Cinquantièmes Hurlants se font plus bruyants depuis le milieu de nuit. L’équipage d’IDEC SPORT cavale à des vitesses supérieures à 30 nœuds, au coeur des latitudes glacées. Francis Joyon et ses hommes ont repris 50 milles cette nuit.

Qu’elle doit faire du bien à l’équipage de Francis Joyon cette accélération, depuis quelques heures, dans le froid glacial des Cinquantièmes Hurlants ! A l’entame du 16e jour de mer depuis le départ de Ouessant,  les instruments de bord d’IDEC SPORT retrouvent enfin les valeurs de la vitesse cible : 30 nœuds et plus. A un peu plus de 800 milles de l’aplomb des Kerguelen, le grand trimaran rouge allonge de nouveau la foulée.

First aerial images of IDEC SPORT maxi trimaran, skipper Francis Joyon and his crew, training off Belle-Ile, Brittany, on october 19, 2015 - Photo Jean Marie Liot / DPPI / IDEC

Cette nuit, la fin du 15e jour de mer a été l’occasion d’un petit événement stratégique : un contre-bord vers le sud d’une petite quarantaine de milles… Il faudra attendre la vacation avec le bateau pour en comprendre la signification exacte, mais il y a fort à parier que ces deux heures à pointer les étraves vers le continent antarctique avaient pour but de retrouver encore un peu plus de pression. IDEC SPORT a depuis repris son cap vers l’Est, mais il faut imaginer ce que peut être cette sensation à bord de plonger dans la nuit, en surveillance maximale d’éventuels growlers et icebergs, encore plus « bas ». C’est à dire vers encore plus froid et pour tout dire encore plus inconnu et dangereux. Vu de terre, c’est avec soulagement qu’on a vu le nouvel empannage du grand trimaran et donc le cap se remettre « dans le bon sens ».

En tous cas, si c’était un bord de recadrage destiné à retrouver les hautes vitesses, il est réussi. Depuis 3h30 ce lundi 7 décembre, les vitesses d’IDEC SPORT sont comprises entre 30,5 et 32,5 nœuds. Les moyennes ramenées à la journée sont désormais de l’ordre de 600 milles et vont croissant. Francis Joyon et ses hommes en tirent les premiers bénéfices comptables : leur retard sur le chrono à battre frôlait les 800 milles hier après-midi, il n’est plus « que » de 750 milles ce matin. Cinquante milles de repris dans les Cinquantièmes, voilà le résumé chiffré de cette fin de nuit. C’est bon pour le moral.

En bref.-

Après 15 jours et 3 heures de mer, à 7h00 heure française ce lundi 7 décembre 2015, IDEC SPORT navigue à 31,5 nœuds par 52°43 Sud et 46°06 Est, soit 450 milles à la verticale du continent antarctique. Cap à l’est (86°).