Francis Joyon embarque Sébastien Audigane

De retour à Brest et déjà en stand-by pour une seconde tentative, dès que les conditions météos seront propices à un nouveau départ, Francis Joyon modifie légèrement son équipage. L’Allemand Boris Herrmann devant se concentrer désormais sur l’élaboration de son projet Vendée Globe 2020, laisse sa place à Sébastien Audigane. Marin éclectique, reconnu pour ses exceptionnelles qualités de barreur, Sébastien cumule de multiples expériences autour du monde, notamment une excellente connaissance du bateau à bord duquel il a navigué à l’époque de Groupama 3. Admirateur de Francis Joyon, ami de Bernard Stamm, Alex Pella et Clément Surtel, « le grand Seb » s’est déjà fondu avec facilité dans le groupe et trépigne d’impatience à l’idée de s’élancer à l’assaut d’un Trophée qui, depuis Geronimo et Olivier de Kersauzon, a déterminé ses choix de vie et de carrière.

En intégrant l’équipage du maxi trimaran IDEC SPORT, Sébastien Audigane ne naviguera pas en mer inconnue. Véritable mémoire vivante du Trophée Jules Verne, Sébastien Audigane a su imposer ses qualités d’homme et de marin à bord des principaux projets qui ont fait l’histoire de ce tour du monde ultime. « C’est Olivier de Kersauzon qui le premier m’a inspiré cette envie de tourner le plus vite possible autour du monde. J’ai ainsi navigué à bord de Geronimo à mes débuts » précise le navigateur de 48 ans. « J’ai connu la joie et la fierté de remporter le Trophée Jules Verne à bord du maxi catamaran Orange II de Bruno Peyron, avec un certain Bernard Stamm. J’ai aussi navigué à bord de Banque Populaire V, mais je n’étais pas de la campagne victorieuse de Loïck Peyron. »

Sa connaissance du bateau, du parcours, et ses qualités unanimement louées de barreur d’exception lui ont permis l’an passé de partager l’aventure de Spindrift. Sébastien repart ainsi avec l’enthousiasme de ses débuts : « Ce Tour du monde est toujours aussi excitant pour moi » avoue-t-il. « Le parcours est fabuleux et ces bateaux sont magiques. IDEC SPORT a prouvé l’an passé qu’il était capable, avec un petit coup de main d’Eole dans le Sud, de battre le record. »

Boris Hermann quitte donc le bord, habité de sentiments mitigés, entre regret de laisser un groupe d’hommes et de marins hors du commun, et bonheur de voir se concrétiser ses rêves de Vendée Globe suite à l’achat finalisé d’un IMOCA actuellement en course. Il a assuré dès le week-end dernier la passation de pouvoir avec Sébastien, « un marin que je connais bien et que je respecte énormément, qui va s’adapter et se fondre dans le groupe sans aucun problème… »

Sébastien Audigane en quelques lignes …
Sébastien Audigane ne laisse pas indifférent. Le marin au physique de 2ème ligne de rugby en impose d’abord par un gabarit hors norme chez les marins ; Au second abord, c’est la gentillesse qui émane d’une telle masse de muscles qui interpelle. Le « grand Seb » est un navigateur tout en mesure, tout en retenu, aussi discret qu’efficace. L’équipier modèle. Depuis plus de 15 ans, il a su se rendre indispensable partout où il a posé ses cirés, du Dragon au Figaro, au point de s’imposer naturellement parmi les « short lists » de tous les projets hauturiers de la voile océanique récente. Bruno Peyron, Franck Cammas, Loïck Peyron et plus récemment, Yann Guichard et Dona Bertarelli en ont fait leur barreur préféré, tant le bonhomme inspire maitrise et confiance à la barre des plus grands multicoques de course  de la planète. Car c’est bien le très grand large qui inspire et motive le Breton. A l’aise à la barre d’un vénérable 15 mJ sous le soleil Méditerranéen, c’est bien vers les contrées désolées du grand Sud qu’il ne cesse, année après année de se projeter, comme non rassasié de ses 5 passages du cap Horn. Seb en redemande. Chef de quart l’an passé à bord de Spindrift, il vit comme une bénédiction l’appel de Francis Joyon pour repartir à bord d’un maxi-trimaran qu’il connait bien, l’ex Groupama 3 de Franck Cammas. Dire que son éclectisme, son caractère jovial et passe partout cadrent en tout point avec les profils du commando Joyon est un euphémisme. La confiance sera à bord d’IDEC SPORT une qualité réciproquement partagée par tous, et la bonne humeur inhérente aux tentatives du maxi-trimaran rouge et gris au tour du monde ne pâtira en rien de l’arrivée de ce grand compagnon.

Palmarès (extrait)
TROPHEE JULES VERNE  : 4 participations VAINQUEUR EN 2005
RECORD DE L ATLANTIQUE  : 3 fois Détenteur ORANGE/G3/B POPULAIRE 5
RECORD NEW-YORK SAN-FRANCISCO : Détenteur avec MASERATI
BARCELONA WORLD RACE  : 2 participations (6 ème en 2015)
SOLITAIRE DU FIGARO : 7 participations VICTOIRE d’étape en 2002
TRANSAT AG2R   FIGARO : 4 participations
TOUR DE FRANCE A LA VOILE :  9 participations, 8 victoires d’étape